But de l’association :

Favoriser et encourager par tous les moyens le développement de l’apiculture par acquisition des bons gestes et de bonnes pratiques.

Moyens :

Trois ruchers sont mis à disposition sur les 3 communes de la Boucle (Mousseaux, Moisson, Méricourt) et une 1ere dotation de la commune de Mousseaux-sur-Seine a permis l’acquisition du matériel permettant de faire entre autre les récoltes.

Vidéo présentant nos 3 ruchers

Les objectifs à court termes :

Permettre à tout un chacun se s’initier à l’apiculture par le moyens d’aide de « parrains » ayant les connaissances des gestes et pratiques sur un saison apicole.

Utilisation d’une application téléphonique « WhatsApp » permettant aux stagiaires de savoir quand un parrain est sur un des ruchers ce qui laisse la possibilité d’observer, questionner et appliquer les connaissances.

Bilan de la 1ere saison :

Il a été long et fastidieux de mettre en place administrativement l’association ce qui a eu pour effet une communication tardive car il était important de partir sur une base saine. Cela à par contre permis d’approfondir les connaissances des parrains ce qui permet de pouvoir s’ouvrir a un plus grand nombre de personnes. La saison apicole a quand a elle été presque parfaite car la météo a permis des floraisons importantes qui se suivent et ainsi des récoltes variées : ( aubépine, acacia, acacia/phacélie, tilleul, tilleul/ronce/fleurs sauvages, miel d’été « miellat sur sapin, saule, cornouiller sanguin, ect…)

Les récoltes ont pu être importantes chez les apiculteurs qui ont bien conduit leur colonies mais la sécheresse suivie d’une pression énorme du frelon asiatique ont déteint ce bilan. Les réserves ont été dures a stocker car les premières pluies sont arrivées très tardivement et malgré un automne indien. les abeilles sont très fébriles. Un vrai problème écologique s’opère sur tous les pollinisateurs et insectes. Le nombre de nids de Frelons a été exponentiel cette année et un peu moins de 30 nids ont été détruits sur la Boucle. C’est énorme, il a fallu essayer plusieurs outils pour diminuer la pression de celui-ci sur nos abeilles domestiques (piégeages, chasse à la raquette électrique, mise en place de filets de protections et d’autres outils, ect…)

Malgré cela quelques colonies ne devraient pas passer l’hiver car même si nous allons essayer de les nourrir soit les reines ont stoppé la ponte et leur nombre est peu important, soit les réserves sont insuffisantes.

Il va vraiment falloir mettre en place un plan de lutte au niveau local (formation d’un membre de l’association pour la destruction des nids, communication sur les piégeages, information auprès des élus et du public sur les réels dangers de cet insecte.

CONTACTS :
🐝 Régis SAINTIER : 06.09.80.43.08
🐝 Emmanuel LARCHER : 06.95.82.18.05
🐝 David POUTRELLE : 06.43.03.70.44
🐝 Laurent YVANOFF : 06.69.68.22.32